17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

Sortir des problèmes de pointe

Faire un don

grâce à

Agenda

6 videos sur le compteur communicant Linky

6 videos sur le compteur communicant Linky


Formation professionnelle : "Rénovation énergétique, l'efficacité par la pratique"

Formation professionnelle : "Rénovation énergétique, l’efficacité par la pratique"


Journée biodiversité à Charleville-Mézières

Journée biodiversité à Charleville-Mézières


Fête nationale du vélo

Fête nationale du vélo


Formation géothermie pour les architectes

Formation géothermie pour les architectes


Voir tout l'agenda >


Sortir des problèmes de pointe

Dernière mise à jour le 23 décembre 2016

La pointe de consommation électrique hivernale est une spécialité française unique liée au chauffage électrique. Certains optent pour une gestion de cette pointe, d’autres pour une suppression du phénomène. Explications.

La pointe de 19h, une spécialité française.
9,5 millions de foyers sont chauffés à l’électricité. Les jours de grand froid, des millions de français de retour à la maison augmente la température. Conséquence : pic de consommation, réseau saturé, nécessité d’importer de l’électricité sur le marché européen, facture énergétique et contenu CO2 du kWh qui s’envolent.

Certains cherchent à gérer cette pointe pour éviter le "blackout", d’autres prônent sa suppression.

Gérer la pointe. La gestion du pic de consommation est basée sur l’augmentation des moyens de production et/ou l’effacement de la consommation de certains gros consommateurs par des mesures incitatives. Cette gestion s’organise à partir de janvier prochain autour des garanties de capacité : les fournisseurs d’énergie doivent posséder ou acheter des moyens de production supplémentaires ou des réductions d’appel de puissance (par l’effacement de consommateurs) à hauteur des besoins de pointe de leurs clients. Le mécanisme est complexe et installe dans l’acceptation du phénomène de pointe.

Supprimer la pointe. Le premier levier d’action est celui de la rénovation énergétique qui permet de réduire les consommations. Plus de 40 % des habitations françaises consomment de 231 à 330 kWh/m2/an alors que l’on sait descendre à 50 kWh/m2/an et même 15 kWh/m2/an. En associant à une rénovation énergétique ambitieuse le remplacement de chauffages électriques par d’autres modes de chauffage, la pointe pourrait être supprimée.

Rappelons au passage que la pointe de demande en électricité conduit à surdimensionner les réseaux électriques dont le coût d’entretien représente de 40 à 50 % du prix du kWh (taxe TURPE). Cette pointe conduit également à la mise en route de moyens de production basés sur les énergies fossiles (fioul, gaz, charbon) responsables d’importantes émissions de CO2.

Si vous souhaitez réduire votre contribution à l’appel de pointe électrique (travaux de rénovation, changement de votre système de chauffage, achat d’appareils économes) contactez l’ALE !