17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

Semaine de la mobilité : jour 6

Faire un don

grâce à

Agenda

6 videos sur le compteur communicant Linky

6 videos sur le compteur communicant Linky


Formation professionnelle : "Rénovation énergétique, l'efficacité par la pratique"

Formation professionnelle : "Rénovation énergétique, l’efficacité par la pratique"


Journée biodiversité à Charleville-Mézières

Journée biodiversité à Charleville-Mézières


Fête nationale du vélo

Fête nationale du vélo


Formation géothermie pour les architectes

Formation géothermie pour les architectes


Voir tout l'agenda >


Semaine de la mobilité : jour 6

Dernière mise à jour le 21 septembre 2015

L’obstacle majeur au développement des transports publics en zone rurale reste le coût pour la collectivité. Malgré cette difficulté, il existe des exemples de réussites comme la réouverture de la gare de Poix-Terron.

Le rail est le mode de transport qui a le plus d’attractivité sur l’automobiliste. Selon une étude de la FNAUT, un tiers des usagers du train se reporte sur la voiture losqu’une ligne ferroviaire est fermée et transférée vers l’autocar.

A contre-courant de la tendance à fermer des lignes, la gare de Poix-Terron a été réouverte en 2011. Cette gare préfigure ce que doivent être les transports collectifs de demain avec :

- L’organisation de l’intermodalité
- L’intégration des énergies renouvelables avec une verrière photovoltaïque
- Des aménagements écologiques (abris en bois, toits végétalisés, éclairage économe ...)

A Poix-Terron, l’intermodalité s’est traduite, en plus du parking voiture habituel, par la création d’un parking à vélos sécurisé et d’un chemin piétonnier entre la gare et le Centre de Formation des Apprentis du bâtiment. Depuis la rentrée, les horaires des bus RDTA ont été calés sur ceux des TER ce qui permet de renforcer l’attractivité du rail.

Un an après l’ouverture de la gare, la fréquentation était déjà d’un millier de voyageurs par semaine. Elle est estimée aujourd’hui à environ 1600.