Relèvement du plafond de l’arrêté tarifaire PV

Relèvement du plafond de l’arrêté tarifaire PV

Dernière mise à jour le 26 février 2020

La ministre de la transition écologique Elisabeth Borne a annoncé au salon de l’agriculture la relève du plafond de l’arrêté tarifaire photovoltaïque.

Vendre l’électricité photovoltaïque est assez complexe. Il existe différentes procédures soutenues par l’Etat selon la puissance installée et la localisation de l’installation (en toiture, au sol, en ombrière).

Actuellement un mécanisme d’obligation d’achat en guichet ouvert garantit à un producteur de pouvoir vendre son électricité à un tarif soutenu par l’Etat pendant 20 ans. Pour en bénéficier, il faut respecter un plafond de puissance de 100 kWc. Au-delà de ce plafond, un autre dispositif complexe et aléatoire (car seuls les lauréats en bénéficient) prend le relais sous forme d’appel d’offres.

Le relèvement du plafond de l’obligation d’achat était donc souhaité par les professionnels de la filière.

À l’occasion du salon de l’agriculture, la ministre de la transition écologique à annoncé que ce plafond serait porté prochainement à 300 kWc. Une annonce qui intéresse particulièrement les agriculteurs qui dispose de surfaces de toitures importantes. Reste à connaître les tarifs d’achat qui seront appliqués à cette nouvelle gamme de puissance.