17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

Transports Plan Climat Régional et Transports

Faire un don

grâce à

Agenda

6 videos sur le compteur communicant Linky

6 videos sur le compteur communicant Linky


Formation professionnelle : "Rénovation énergétique, l'efficacité par la pratique"

Formation professionnelle : "Rénovation énergétique, l’efficacité par la pratique"


Journée biodiversité à Charleville-Mézières

Journée biodiversité à Charleville-Mézières


Fête nationale du vélo

Fête nationale du vélo


Formation géothermie pour les architectes

Formation géothermie pour les architectes


Voir tout l'agenda >


Plan Climat Régional et Transports

Dernière mise à jour le 14 janvier 2015

Parce qu’il est le premier secteur émetteur de gaz à effet de serre en Champagne-Ardenne (4 080 kteq CO2/an soit 31% des émissions), le secteur des transports présente un intérêt considérable. La prédominance du transport routier (personnes et marchandises) constitue un des enjeux primordiaux du Plan Climat Régional.

{{{Quelques éléments d'explication}}}

La périurbanisation connaît un développement important. Elle contribue à diminuer la densité urbaine mais augmente les besoins en transport, et allonge les déplacements quotidiens. Compte tenu de la difficulté de développer une offre de transports en commun adaptée aux territoires à faible densité, le mode de transport le plus utilisé est l’automobile.

En milieu rural, les distances parcourues sont plus élevées qu’en zone urbaine du fait de l’éloignement de l’ensemble des services de proximité. Cette tendance est aggravée par la disparition des services de proximité, des écoles, etc. Une partie de la population déserte les zones rurales qui perdent de l’attractivité, phénomène qui ne favorise pas le retour des services et engendre un cercle vicieux. Par ailleurs, en raison de la hausse du prix du pétrole, le budget « carburant » pèse de plus en plus dans le budget global des ménages et peut engendrer un isolement de plus en plus grand.

La problématique des transports et de la mobilité en particulier, doit être inscrite dans une réflexion globale d’aménagement et d’organisation du territoire. Il faut repenser le système de transport dans sa globalité, pour que l’offre soit, la mieux possible, adaptée aux besoins. La question importante du développement des compétences et de l’aide à la décision se pose aussi dans ce secteur.

Le transport de marchandises représente un enjeu également considérable. Le fret émet en effet chaque année 700 kteq CO2. Plus de 95% des flux de marchandises sont routiers. Pourtant, la Champagne-Ardenne dispose d’un potentiel d’infrastructures alternatives à la route, qu’il convient d’entretenir et de moderniser pour agir en faveur du report modal. La hausse du prix du pétrole ne peut que favoriser le fret par voie ferrée ou voie d’eau. Dans ce cas aussi la mutualisation des moyens et l’organisation des réseaux ont un rôle important à jouer.

L’autoroute concentre 45% des émissions liées aux réseaux routiers et près d’un quart des émissions totales du transport. Par ailleurs, certaines incitations publiques ne semblent pas aller dans le sens de la réduction des émissions.

Enfin, il est important de noter que les émissions du secteur des transports sont d’autant plus délicates à atténuer que certaines actions s’inscrivent à très long terme. En particulier, les mesures visant à redéfinir les modes de développement urbain ne pourront voir leurs impacts qu’à long terme. Les actions entreprises aujourd’hui ne pourraient voir leurs fruits que dans plusieurs années.

{{{Les pistes d'action}}}

Cinq programmes d’intervention majeurs ont été identifiés. Les objectifs de ces programmes sont formulés à la
suite. Chacun de ces objectifs sera alors décliné en une ou plusieurs fiches actions opérationnelles.

• Programme 5 : Intégrer une approche environnementale des transports et déplacements dans l’aménagement et l’urbanisme
- Changer les pratiques de développement urbain en assurant une densification urbaine permettant de limiter les distances de déplacements quotidiens.
• Programme 6 : Réduire la mobilité contrainte dans les zones rurales
- Limiter les besoins de déplacement dans les zones rurales, en particulier pour les trajets domicile-travail et l’accès aux services.
- Engager des réflexions en vue de la constitution de PDU à l’échelle des pays.
• Programme 7 : Promouvoir les modes de transports de personnes moins polluants et limiter l’impact de la circulation automobile
- Améliorer l’offre de transport alternative à la voiture individuelle pour favoriser un report modal vers les modes doux.
- Limiter les impacts de la circulation automobile, en particulier sur les autoroutes, par la modification des comportements des conducteurs.
• Programme 8 : Développer les alternatives au fret routier
- Créer les conditions favorables à un report modal de la route vers le fleuve ou le rail.
- Limiter l’impact de l’usage des poids lourds.
• Programme 9 : Accompagner les innovations technologiques
- Accompagner le développement et la diffusion des nouveaux véhicules ou carburants propres.

L'ensemble des fiches actions opérationnelles, spécifiques aux transports, sont rassemblées dans le document en pièce jointe. Il sert de référence pour la mission et les actions de l'ALE des Ardennes.

 

Document(s) à télécharger

Plan Clilmat Régional : partie Transport


Galerie d'images