17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

Nouvelle Région : unissons nos énergies ...renouvelables

Faire un don

grâce à

Agenda

1/2 journée consacrée à l'énergie au Cabaret Vert

1/2 journée consacrée à l’énergie au Cabaret Vert


Voie verte en fête édition 2017

Voie verte en fête édition 2017


Voir tout l'agenda >


Nouvelle Région : unissons nos énergies ...renouvelables

Dernière mise à jour le 27 janvier 2016

Pour les collectivités, investir dans les énergies renouvelables est un moyen très efficace de dynamiser l’économie. Dans une étude portant sur le solaire dans la Région ACAL (Alsace Lorraine Champagne Ardenne), les retombées chiffrées ont été évaluées.

En novembre 2015, Greenpeace suggérait aux candidats de la nouvelle Région ACAL d’adhérer à son projet de développement de l’énergie solaire en mobilisant 1% du budget de la Région pendant 5 ans.

Au moment où les nouveaux conseillers régionaux prennent leur fonction, l’occasion nous est donnée d’évoquer cette proposition qui fait suite à une étude commandée par Greenpeace auprès de l’association HESPUL (l’étude est téléchargeable ici).

Que dit l’étude ?

Notre Région dispose d’un potentiel solaire inexploité, notamment car les tarifs d’achat de l’électricité solaire n’appliquent pas de facteurs de correction selon l’ensoleillement. Pour remédier à cette situation et atteindre l’objectif du SRCAE (Schéma Régional Climat Air Energie) de 954 MW de puissance installée en 2020, il est proposé de mettre en oeuvre un plan 1 % solaire.

La plan 1 % solaire c’est quoi ?

La stratégie proposée par Hespul est d’investir 1 % du budget de la Région dans le développement du solaire photovoltaïque à travers quatre dispositifs prenant en compte la typologie des projets. Cet investissement pourra prendre la forme de subventions ou de parts dans des sociétés d’exploitation.

Pour quelles retombées ?

Selon l’étude, le Conseil Régional devrait investir 116,5 M€ sur 5 ans pour atteindre les objectifs actuellement affichés. L’effet levier permettrait de mobiliser 923,5 M€ venant d’autres investisseurs.

Retombées économiques directes : 600 M€ de chiffre d’affaires pour les entreprises locales, 80,5 M€ de recettes de vente d’électricité et 0,9 M€ de recettes fiscales.

Retombées énergétiques : l’objectif visé de 954 MW de puissance installée permettrait d’alimenter en électricité spécifique (hors chauffage, eau chaude et cuisson) 290 000 foyers, soit la moitié des foyers Champardennais ou 12 % des foyers de la Région ACAL.