17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

Mix électrique 100 % renouvelable en France en 2050 : l’analyse de l’ADEME

Faire un don

grâce à

Agenda

Formation aux économies d'électricité Dr Watt

Formation aux économies d’électricité Dr Watt


7e rencontres nationales des Territoires à Energie POSitive

7e rencontres nationales des Territoires à Energie POSitive


3 ème assises des plans de mobilité

3 ème assises des plans de mobilité


Exposition "Energies de Transition et Territoires" et fête de la science

Exposition "Energies de Transition et Territoires" et fête de la science


Formation "béton de chanvre" dans la Meuse

Formation "béton de chanvre" dans la Meuse


Journée de sensibilisation à la géothermie très basse énergie en Grand Est

Journée de sensibilisation à la géothermie très basse énergie en Grand Est


Voir tout l'agenda >


Mix électrique 100 % renouvelable en France en 2050 : l’analyse de l’ADEME

Dernière mise à jour le 26 octobre 2015

Dans une étude publiée récemment, l’ADEME a exploré la possibilité d’arriver à un mix électrique 100 % renouvelable en 2050.

L’objectif de cette étude théorique était d’élargir le champs des possibles en explorant l’hypothèse d’un approvisionnement en électricité 100 % renouvelable, avec un pas de temps horaire, sur une année.

Divers scénarios ont été analysés prenant en compte :
- La ressource naturelle et le productible EnR des 21 régions françaises
- La demande et la pointe de consommation
- L’évolution du coût des technologies
- La variabilité météorologique
- L’acceptabilité sociale

La réponse est claire : le 100 % EnR est possible même dans certains scénarios contraints (mauvaise maîtrise de la demande, faible acceptabilité sociale et météo défavorable ...). L’essentiel de la production repose sur l’éolien et le solaire photovoltaïque. Les coûts s’échelonnent entre 103 et 138 €/MWh. Ils dépendent fortement de la maîtrise de la demande, du coût des technologies et de l’acceptabilité sociale.

L’ALE promeut, en lien avec Energie Partagée, les projets EnR de territoire. Ces projets, en impliquant les habitants, les collectivités et les acteurs économiques ont une meilleure acceptabilité. Ils se développent en lien avec la ressource locale et dans un esprit de maîtrise des consommations. Les projets citoyens ont un rôle à jouer de premier ordre dans la perspective d’un horizon 100 % renouvelable.

Pour plus de détails consulter l’étude ou la synthèse.