17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

Mieux prendre en compte l’énergie grise des matériaux de construction

Faire un don

grâce à

Agenda

6 videos sur le compteur communicant Linky

6 videos sur le compteur communicant Linky


Formation professionnelle : "Rénovation énergétique, l'efficacité par la pratique"

Formation professionnelle : "Rénovation énergétique, l’efficacité par la pratique"


Journée biodiversité à Charleville-Mézières

Journée biodiversité à Charleville-Mézières


Fête nationale du vélo

Fête nationale du vélo


Formation géothermie pour les architectes

Formation géothermie pour les architectes


Voir tout l'agenda >


Mieux prendre en compte l’énergie grise des matériaux de construction

Dernière mise à jour le 3 février 2014

Focalisés sur la consommation d’usage, nous négligeons le contenu énergétique des matériaux mis en oeuvre dans le bâtiment. Pourtant l’énergie grise de ces matériaux, de l’extraction des matières premières à l’élimination des produits en fin de vie, est loin d’être négligeable.

Le concept d’énergie grise a été développé pour comptabiliser l’énergie consommée au cours du cycle de vie d’un produit, matériaux, équipement, bien de consommation. L’extraction des matières premières, leur transformation, transport, vente, élimination etc, sont autant de postes à considérer. L’exercice n’est pas facile, car sujet à controverses, mais il est néanmoins intéressant.

La construction moderne, dans un contexte de faible prix du pétrole, a privilégié la préfabrication des matériaux et leur transport au détriment d’une production et d’un travail artisanal local. Cette tendance a conduit à produire des matériaux à fort contenu énergétique.

Ainsi, vous pouvez construire ou rénover une maison qui sera économe sur le plan de la consommation énergétique tout en induisant une consommation d’énergie grise importante. Les matériaux d’une habitation représentent plusieurs décennies de consommation d’énergie !

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Il faut encore tenir compte du facteur de durabilité. Un matériau peu énergivore pourra être moins intéressant car il faudra le changer souvent. Autres éléments à prendre en compte sur la durabilité : la mise en oeuvre et l’entretien.

Au concept d’énergie grise a été associé le concept d’émissions grises. Il correspond aux émissions de CO2 liées au cycle de vie du produit. Les matériaux d’origine végétale offre l’avantage de stocker du carbone.

Force est de constater que la question de l’énergie grise et des émissions de GES associées est complexe. Un étiquetage des matériaux, permettant de les classifier, serait d’une grande utilité pour s’y retrouver. Toutefois, si vous optez pour des matériaux naturels, produits localement, peu transformés, durable, facilement éliminables, stockant du carbone ... vous êtes sur la bonne voie pour être performant.

L’ALE de Lyon a réalisé un dossier technique sur l’énergie grise et a développé un calculateur (http://www.ale-lyon.org/le-centre-de-ressources/outils-calculateurs-tableaux/calculateur-regime.html).

 

Document(s) à télécharger

Dossier Energie Grise Ale 69