17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

Consommation électrique et bitcoins

Consommation électrique et bitcoins

Dernière mise à jour le 23 novembre 2017

Les technologies de l’information et de la communication sont à l’origine d’une consommation importante d’électricité. Le bitcoin, une monnaie virtuelle, a fait exploser cette consommation.

Les courriels, réseaux sociaux, recherches internet, conférences en ligne ou films en "streaming" ont un impact sur la consommation d’énergie.

Plus récemment, les crypto-monnaies, ou monnaies électroniques, ont fait leur apparition. Ces monnaies virtuelles alternatives, qui n’ont de cours légal dans aucun pays, peuvent être utilisées sur Internet pour régler des transactions. La plus connue d’entre elles est le bitcoin.

Le fonctionnement du bitcoin repose sur un système collaboratif et lucratif qui incite des entreprises à se spécialiser et à s’équiper d’ordinateurs de plus en plus puissants qui occupent des bâtiments entiers (photo ci-jointe).

La consommation électrique du bitcoin est estimée à plus de 21 TWh et pourrait selon certaines estimations atteindre 40 TWh (environ 10 % de la consommation française). Une transaction par bitcoin consommerait 5000 fois plus d’énergie qu’une transaction par carte Bleue.

Si les communautés réfléchissent à des solutions de sécurisation de la monnaie moins gourmandes en énergie, on peut surtout se demander quelle est la vraie valeur ajoutée de cette nouvelle économie qui consomme plus de 0,1 % de l’électricité mondiale, au profit de seulement 3 millions d’utilisateurs.

A lire : l’électricité des crypto-monnaies : ici

Et pour réduire l’impact de votre ordinateur suivez les conseils de l’ADEME :