17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

Le réseau gazier : l’élément clé de la transition énergétique

Faire un don

grâce à

Agenda

Financez un scénario de transition énergétique européen !

Financez un scénario de transition énergétique européen !

[
]
Réunion publique Centrale Villageoise des Crêtes n°2 à Boulzicourt

Réunion publique Centrale Villageoise des Crêtes n°2 à Boulzicourt


Fête de l'environnement 2019

Fête de l’environnement 2019


Inauguration de la Centrale Villageoise des Crêtes de Signy-L'Abbaye

Inauguration de la Centrale Villageoise des Crêtes de Signy-L’Abbaye


Réunion du GT juridique, Centrales Villageoises des Crêtes n°2

Réunion du GT juridique, Centrales Villageoises des Crêtes n°2


Réunion SRADDET à Charleville-Mézières

Réunion SRADDET à Charleville-Mézières


Voir tout l'agenda >


Le réseau gazier : l’élément clé de la transition énergétique

Dernière mise à jour le 9 décembre 2013

La France dispose d’un réseau gazier exceptionnel par son étendu et ses capacités de stockage. L’idée d’utiliser ce réseau comme vecteur de la transition énergétique fait son chemin. S’appuyant sur deux études GRTgaz estime que le gaz renouvelable pourrait totalement remplacer le gaz fossile dans les réseaux d’ici 2050.

Les réseaux de gaz naturel sont essentiels à la transition énergétique. Ils sont susceptibles d’accueillir des gaz renouvelables issus de la biomasse (biométhane, biogaz de synthèse) ou de l’électricité renouvelable.

Comment stocker de l’électricité renouvelable dans un réseau de gaz ?

La production excédentaire d’électricité éolienne et photovoltaïque peut être convertie en hydrogène (H2) par électrolyse de l’eau (2H2O -> 2H2 + O2), utilisable tel quel en dilution (5%). Autre possibilité : utiliser cet H2 pour produire du méthane par la réaction de méthanation (H2 + CO2 -> CH4). Le gaz naturel étant, rappelons-le, composé à 95 % de méthane (CH4).

Ainsi en interconnectant les réseaux de gaz et d’électricité, la production de gaz renouvelable, couplée à une amélioration de l’efficacité énergétique permettrait d’éliminer le gaz fossile de nos réseaux.

L’association Négawatt avait présenté cette solution dans son scénario dès 2011. Cette fois c’est GRTgaz qui le dit. En se basant sur deux études, le transporteur estime qu’en 2050, le réseau pourrait être entièrement décarboné.