17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

La Champagne-Ardenne locomotive de l’éolien en France

Faire un don

grâce à

Agenda

Semaine européenne de la réduction des déchets

Semaine européenne de la réduction des déchets

[
]
Formation : devenir référent énergie en industrie

Formation : devenir référent énergie en industrie


Colloque : énergies renouvelables citoyennes et participatives

Colloque : énergies renouvelables citoyennes et participatives


Voir tout l'agenda >


La Champagne-Ardenne locomotive de l’éolien en France

Dernière mise à jour le 15 février 2013

Malgré les objectifs ambitieux définis dans les Schémas Régionaux de l’Eolien, les difficultés rencontrées sur le terrain pourraient compromettre de nombreux projets.

L’objectif total de puissance éolienne installée en France à l’horizon 2020 se situe entre 25 000 et 30 000 MW, d’après les Schémas Régionaux de l’Eolien (SRE).

La Région Champagne Ardenne est la première région de France avec une puissance raccordée début 2013 égale à 1 052 MW. L’objectif pour 2020 est de presque tripler cette puissance pour atteindre 2 870 MW.

Cependant, les professionnels de l’éolien, s’inquiètent du décalage entre les objectifs affichés et la réalité de terrain. Dans certaines régions, les zones favorables sont insuffisantes pour atteindre les objectifs et les frais de raccordement sont susceptibles de mettre en péril les projets.

Aux frais de raccordement habituels vont se rajouter ceux liés aux coûts d’évolution des capacités d’accueil des réseaux, définies dans les Schémas Régionaux de Raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR). Ce surcoût est évalué entre 20 et 81 k€ par MW installé, selon les Régions.

 Malgré la suppression du dispositif ZDE et la règle "des 5 mâts" qui devient la règle "des 3 mâts", sur le plan administratif, le statut ICPE, l’entrée en vigueur des schéma de raccordement aux réseau des EnR (S3REnR) et les incertitudes sur l’avenir des tarifs d’achat restent des freins au développement de l’éolien.

Illustration de ces difficultés dans les Ardennes, le parc éolien du Mont des 4 faux : 47 machines de 7,5 MW pour une puissance cumulée de 352,5 MW, soit 12 % de la puissance attendue d’ici 2020. Le plus grand parc d’Europe, dont l’implantation est remise en cause par la proximité d’un radar militaire au nord de Reims.

Par ailleurs, dans l’ouest du département, le potentiel de développement dépasse les capacités de raccordement.

Toutefois, les Ardennes affichent déjà un beau parc avec 154 MW installés et au moins autant en perspective avec les permis de construire accordés.


Galerie d'images