17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

L’effet rebond de la performance énergétique

Faire un don

grâce à

Agenda

Fête de l'environnement place Ducale

Fête de l’environnement place Ducale


Formation "Réaliser un diagnostic socio technique au domicile de ménages en précarité énergétique"

Formation "Réaliser un diagnostic socio technique au domicile de ménages en précarité énergétique"


Formation géothermie pour les architectes

Formation géothermie pour les architectes


Voir tout l'agenda >


L’effet rebond de la performance énergétique

Dernière mise à jour le 26 mars 2013

Les politiques d’efficacité énergétique génèrent des économies d’énergie. Cependant, avoir des équipements économes et des habitations performantes est, pour certains occupants, un signal autorisant à relâcher la vigilance. La surconsommation qui en résulte peut réduire de façon importante les économies d’énergie attendues.

La performance énergétique des logements et des équipements a des effets pervers sur le comportement des occupants :

    - Elle tend à réduire les comportements économes, ce qui peut se traduire par exemple par "ce n’est plus la peine de couper les veilles" ;

        - Elle peut générer un suréquipement des foyers, les économies réalisées permettant d’acquérir de nouveaux biens et services sources de nouvelles consommations.

          On parle d’effet rebond, direct dans le premier cas, indirect dans le second.

          Les économies d’énergie peuvent être ainsi réduites de 5 à 50 %.

          Le téléviseur et les périphériques qui l’accompagnent sont emblématiques de cet effet rebond. Alors que la performance des appareils laissait supposer d’importantes économies, on constate qu’en réalité la consommation de ce poste augmente (suréquipement, taille des écrans en hausse, stop veille négligé ...). Les économies attendues peuvent être ainsi totalement anéanties. Sur certains appareils, la veille peut représenter jusqu’à 4 fois plus de consommation que le fonctionnement.

          Le CAS (Centre d’Analyse Stratégique), saisi de cette question, a souligné l’importance de la pédagogie et des mesures incitatives à mettre en place, pour éduquer les comportements. Autre levier évoqué dans le rapport du CAS, le signal prix : fixer un prix de l’énergie obligeant à la perfomance énergétique et au comportement économe. Cependant, ce type de mesure, qui nécessite un accompagnement social et pédagogique, est socialement mal acceptée.

          Les bailleurs sociaux de notre département, comme "Habitat 08" ou "Espace Habitat", avaient pris la mesure de la nécessité de former les occupants à "habiter autrement" pour bénéficier des économies d’énergies. Ils ont ainsi élaboré un livret de l’occupant pour sensibiliser leurs locataires aux gestes économes.

          Sources : Le Moniteur, Hespul, ADEME & vous.

          Pour aller plus loin ADEME & vous n°24 mai 2010

           

          Document(s) à télécharger

          ADEME & vous