17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

L’éclairage public français jugé obsolète

L’éclairage public français jugé obsolète

Dernière mise à jour le 19 mai 2014

La France est menacée de sanctions financières par la Commission Européenne pour la vétusté de son éclairage public. Le renouvellement de son parc est pourtant un enjeu à bénéfices multiples.

La France compte 9,5 millions de lampadaires. Selon l’ADEME, plus de la moitié du parc est obsolète (40% des luminaires en service ont plus de 25 ans) et énergivore (technologie à vapeur de mercure, lampadaire à boule diffusante …). À cela s’ajoute une maintenance insuffisante et des horaires d’éclairages qui ne sont pas toujours respectés, ce qui accroît la pollution lumineuse et la surconsommation d’énergie. Ces 9,5 millions de lampadaires requiert une puissance équivalente à celle d’un réacteur nucléaire (1260 MW).

La réglementation européenne en matière d’éclairage impose des qualités d’équipements et des niveaux de performance qui devront être respectés à l’horizon 2015 et 2017.

Le renouvellement de l’éclairage public coûterait 9 milliards d’euros. Mais en retour il permettrait d’importantes économies d’énergie et réduirait l’impact sur environnement (faune, flore, santé et ciel nocturne).

Des technologies performantes sont d’ores et déjà disponibles sur le marché du luminaire : lampe sodium à basse et haute pression, certaines lampes à LED à détection de mouvement, réflecteurs performants, ballast à haut rendement ... La commande publique permettrait de dynamiser la filière et de créer des emplois.

L’ALE et ses partenaires du collectif "Les Halos gênent" ont édité un guide sur la lutte contre la pollution lumineuse. Pour l’obtenir contactez s.brasseur ale08.org ou en téléchargement ci-dessous.

Document(s) à télécharger

Guide