17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

Forêt, bois-énergie et atténuation du changement climatique

Faire un don

grâce à

Agenda

Formation aux économies d'électricité Dr Watt

Formation aux économies d’électricité Dr Watt


7e rencontres nationales des Territoires à Energie POSitive

7e rencontres nationales des Territoires à Energie POSitive


3 ème assises des plans de mobilité

3 ème assises des plans de mobilité


Exposition "Energies de Transition et Territoires" et fête de la science

Exposition "Energies de Transition et Territoires" et fête de la science


Formation "béton de chanvre" dans la Meuse

Formation "béton de chanvre" dans la Meuse


Journée de sensibilisation à la géothermie très basse énergie en Grand Est

Journée de sensibilisation à la géothermie très basse énergie en Grand Est


Voir tout l'agenda >


Forêt, bois-énergie et atténuation du changement climatique

Dernière mise à jour le 24 juillet 2015

Pour atteindre ses objectifs en matière d’énergies renouvelables, la France doit exploiter davantage sa forêt. Quelle en sera la conséquence sur les changements climatiques en cours ?

Dans un avis publié en 2015, l'ADEME s'est penchée sur les conséquences d'une augmentation de l'exploitation forestière pour le bois énergie, en lien avec les autres usages du bois.

Deux effets se combinent et permettent de compenser le déstockage de bois et d'atteindre un bilan gaz à effet de serre positif :
- l'effet « séquestration » dû au bois en croissance et au bois stocké dans les matériaux de construction
- l'effet « substitution », c'est-à-dire l'utilisation du bois en remplacement des énergies fossiles et des matériaux dont la fabrication est énergivore.

Cependant, le "temps de retour carbone" est fortement impacté par le mode de gestion de la forêt et les priorités d'usage du bois. L'ADEME soutien le développement de la filière bois-énergie dans le cadre d'une politique globale dont les principes sont:
- Une gestion durable de la forêt, permettant son renouvellement
- Des systèmes sylvicoles privilégiant le bois d'oeuvre
- Un usage du bois en cascade: bois d'oeuvre, recyclage et enfin énergie
- Une préférence à la production de chaleur dans des installations à haut rendement

En outre, la préservation des écosystèmes et le maintien de la biodiversité, dans un contexte de réchauffement climatique, doivent être également considérés.

Un projet bois-énergie ? contactez quentin.henriet@ale08.org