17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

Campagne d’information nationale sur l’extinction de l’éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels

Faire un don

grâce à

Agenda

Formation Docteur Watt : une 1ère en région Grand-Est

Formation Docteur Watt : une 1ère en région Grand-Est


Emission "les clés de la rénovation" : chauffer l'eau sanitaire avec une EnR

Emission "les clés de la rénovation" : chauffer l’eau sanitaire avec une EnR


Séminaire construction chanvre en région Grand Est

Séminaire construction chanvre en région Grand Est


Formation géothermie pour les architectes

Formation géothermie pour les architectes


Voir tout l'agenda >


Campagne d’information nationale sur l’extinction de l’éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels

Dernière mise à jour le 18 juin 2013

A partir du 1er juillet 2013, une nouvelle réglementation s’applique à l’éclairage nocturne des bureaux, des magasins, des façades des bâtiments, suite à l’arrêté du 25 janvier 2013.

Toutes les communes françaises ont reçu un courrier signé par la ministre Delphine Batho, une affiche et un dépliant d’information sur ces nouvelles dispositions.

En effet à partir du 1er juillet 2013 :

- les vitrines des magasins, de commerce ou d’exposition, doivent être éteintes entre 1h et 7h du matin ;

- les éclairages intérieurs des locaux à usage professionnel doivent être éteints une heure après la fin de l’occupation des locaux ;

- les façades des bâtiments doivent être éclairés à compter du coucher du soleil et au plus trad jusqu’à 1h du matin.

 

Pour y arriver, il suffit juste d’éteindre en sortant ou de programmer l’extinction automatiquement avec des moyens simples comme des programmateurs, ou des interrupteurs de lumière dits "crépusculaires".

 

Cette mesure est obligatoire, des contrôles seront effectués par les maires et les préfets. Suite à une mise en demeure non suivie d’effets, le contrevenant qui ne respectera pas ces limitations s’exposera à une amende d’au plus 750 €.

 

Une mesure qui permettra d’économiser :

- l’équivalent de la consommation annuelle d’électricité de 750 000 ménages

- 250 000 tonnes de CO2

- 200 millions d’euros...

 

... et qui permettra aussi de contribuer à la préservation de la biodiversité en évitant des pollutions lumineuses inutiles.

 

Une mesure qui va dans le sens de la campagne des "Halos-Gênent", portée par 5 associations (l’ALE 08, le RenArd, Nature et Avenir, Casa et Oméga) pour dire que "trop d’éclairage nuit" (voir la page dédiée à cette campagne sur notre site internet www.ale08.org).

N’hésitez pas à faire remonter les informations sur toutes sources de pollution lumineuse rencontrées dans les Ardennes, à l’un des 5 membres des Halos Gênent.