17, rue Irénée Carré 08000 Charleville-Mézières Tél : +33 (0)3 24 32 12 29 fax : +33 (0)3 24 54 68 27 Mél : infos ale08.org

2013 : concentrations records des gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère

Faire un don

grâce à

Agenda

Formation aux économies d'électricité Dr Watt

Formation aux économies d’électricité Dr Watt


7e rencontres nationales des Territoires à Energie POSitive

7e rencontres nationales des Territoires à Energie POSitive


3 ème assises des plans de mobilité

3 ème assises des plans de mobilité


Exposition "Energies de Transition et Territoires" et fête de la science

Exposition "Energies de Transition et Territoires" et fête de la science


Formation "béton de chanvre" dans la Meuse

Formation "béton de chanvre" dans la Meuse


Journée de sensibilisation à la géothermie très basse énergie en Grand Est

Journée de sensibilisation à la géothermie très basse énergie en Grand Est


Voir tout l'agenda >


2013 : concentrations records des gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère

Dernière mise à jour le 17 septembre 2014

Certains scientifiques parle de l’anthropocène pour désigner une nouvelle époque géologique caractérisée par les bouleversements planétaires d’origine humaine que nous vivons. 2013, témoigne de ces bouleversements avec de tristes records. Dimanche 21 septembre, une marche mondiale pour le climat aura lieu pour réclamer des mesures à la hauteur des enjeux.

Selon le secrétaire général de l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale), une agence de l’organisation des Nations Unies : « Nous savons avec certitude que le climat est en train de changer et que les conditions météorologiques deviennent plus extrêmes à cause des activités humaines, telles que l’exploitation des combustibles fossiles. (…) L’ignorance ne peut plus justifier l’inaction ».

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 2013, les concentrations en CH4 (méthane), CO2 et N2O (protoxyde d’azote) dans l’atmosphère ont représenté respectivement 121 %, 142 % et 253 % de ce qu’elles étaient en période préindustrielle.

2013 est donc une année record pour les émissions de GES mais également pour leur taux d’accroissement. Même chose pour le taux d’acidification des océans.

Malgré cela, les responsables politiques n’ont pas pris la mesure de la gravité de la situation et des conséquences de l’inaction face aux changements climatiques.

L’exploitation des gaz de schistes et autres énergies fossiles "non conventionnelles" ne ferait qu’aggraver cette situation alarmante.

Une marche mondiale pour le climat aura lieu dimanche 21 septembre, deux jours avant le sommet historique des Nations unies sur le changement climatique. Des millions de citoyens se mobilisent partout dans le monde afin de demander des mesures ambitieuses sur le climat.

À Paris, départ Place de la République à 14h00, arrivée Hôtel de Ville.

Source : "Le Monde.fr" (09.09.2014)